Tirons des leçons de cette saison

image description
Une formidable saison de golf est finie – les mois d’hiver sont devant nous! Reste la question: que puis-je apprendre pour m’améliorer l’année prochaine ?
Marcus Knight

J’observe les merveilleux mouvements de mes ouailles pendant toute l’année sur le driving range. Nous discutons golf en long et en large, et tout le monde semble au clair comment appliquer l’enseignement sur le parcours. Et pourtant, j’entends la plupart du temps que les choses se passent tout à fait différemment sur le parcours. Soit la tête est vide, soit elle est si pleine d’images de swings que plus rien ne marche. Sachez cependant que le mouvement du swing peut être décomposé en cinq phases simples: 
 
1. Imaginez concrètement ce que vous voulez faire avec votre swing et pourquoi. 
 
2. Transformez toutes ces pensées en un coup d’essai qui vous convient. Il devrait être aussi confortable que votre façon de marcher ou de danser. Sentir au lieu de penser! 
 
3. Avec le temps, vous devriez pouvoir exécuter ce mouvement avec la balle dans votre subconscient, sans check-list.
 
4. Vous devriez ensuite pouvoir transférer ce beau déroulement sur le parcours. 
 
5. En définitive, vous parviendrez à faire votre swing – unique – également sous pression, en tournoi ou pendant les parties importantes. 
 
Prendre des risques
Le «travail» de la golfeuse ou du golfeur consiste à produire la vitesse de la tête de club. Vous devez prendre des risques et être courageux. Produire de la vitesse est impossible si vous vous tenez simplement tout droit et raide, en voulant tout contrôler. Vous devez avoir dans votre tête l’image d’un grand swing décontracté, qui tourne autour de votre tête (restant stable), qui touche la balle et qui termine le mouvement jusqu’à la position finale. Alors, vous serez prêts pour la phase 2. 
 
Coup d’essai 
Les coups d’essai ne sont-ils pas tous magnifiques? C’est ainsi qu’ils devraient être: mieux que votre swing normal. Ne soyez donc pas déçu si le coup d’essai est meilleur, vous auriez alors un sérieux problème! Utilisez le coup d’essai pour trouver le mouvement idéal. Un mouvement qui ressemble à un swing de rêve qui est dans votre tête. Celui de votre golfeur préféré ou de quelqu’un dont vous admirez le swing. Suivez simplement les mouvements comme les enfants qui skient derrière leur moniteur. Le coup d’essai est la dernière chose que vous faites avant d’adresser la balle. Assurez-vous que votre mouvement soit «optimiste», non pas un mouvement «mécanique» dicté par une check-list dans votre tête. 
 
Sur le driving range
Vous venez de faire ce beau coup d’essai, fluide et optimiste. Vous adressez la balle, regardez une dernière fois l’objectif, et vous laissez votre swing suivre la sensation que vous avez eue lors du coup d’essai. Le plus important est de faire confiance au feeling et de cesser de contrôler le corps. Votre instinct et votre intuition savent ce qu’il faut faire. Comme lorsque vous bougez, sautez ou dansez. Le problème est qu’à partir d’un certain âge on rechigne à faire simplement confiance; il devient plus difficile de lâcher prise. Mais réfléchissons un petit peu. Il n’y a rien à perdre. Nous sommes seulement au practice. Aucun point n’est en jeu et on peut continuellement frapper une nouvelle balle. 
 
Revenir sur le parcours
Il y a trois grandes différences lorsque nous jouons sur le parcours: l’herbe n’a pas toujours la même hauteur, la position de la balle est rarement régulière et plane, et pour chaque coup vaut la devise «maintenant ou jamais». C’est alors que vient le moment où il faut prendre des risques – les coups assurés ne produisent pas les beaux coups de golf! Vous avez besoin de vitesse et vitesse veut dire risque. Mais n’est-ce pas précisément cette sensation de vitesse et d’explosion de la tête de club qui vous rend accro? Adressez la balle, pensez à un coup parfait et faites un backswing fluide – la vitesse est nécessaire seulement lors de la descente et soyez prêt pour l’envol!
 
Tournois de golf
Nous avons tous joué des tournois cette année et la plupart d’entre nous n’ont pas exploité tout leur potentiel. Pourquoi? Nous avons souvent eu le pied sur le frein au lieu de croire en nous et de nous laisser aller. Vous devez oublier l’idée de devoir défendre deux points sur chaque trou et être convaincu de gagner trois points ou plus. Vous ne payez pas vos factures avec votre prochain coup de golf. Et votre job n’est pas en jeu non plus. Jouez en toute décontraction et souvenez-vous quand vous vous trouvez face à la balle: c’est votre dernière chance de transformer ce coup en quelque chose de grandiose!
 
Et si le coup n’a pas été extraordinaire vous répétez le même déroulement avec le coup suivant – et puis encore et encore. Je sais bien que l’hiver est là et qu’il n’y a plus de tournois au programme. C’est le moment idéal pour vous dire tout cela. Commencez avec le premier pas dès que possible, puis exécutez toute la gamme du swing. Avec joie et persévérance. Au printemps prochain vous serez prêt comme jamais auparavant. 
                              
www.marcusknight.ch